Confusius



Philosophe chinois, né en 551 av. J.-C. Il est considéré comme le premier « éducateur » de la Chine. Encore aujourd'hui, 2 500 ans plus tard, son enseignement demeure approprié et il est cité un peu partout. Sur cette page web, nous vous présentons de ses citations. Vous serez à même de juger de la sagesse du personnage. Bonne lecture



«
 Ne dites rien de mal, n'entendez rien de mal, ne voyez rien de mal. »


«
 Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. »


«
 Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu. »


«
 Exige beaucoup de toi-même et attends peu des autres. Ainsi beaucoup d'ennuis te seront épargnés. »


«
 Celui qui sait obéir saura ensuite commander. »


«
 Une petite impatience ruine un grand projet. »


«
 Se regarder scrupuleusement soi-même, ne regarder que discrètement les autres. »


«
 Oublie les injures, n'oublie jamais les bienfaits. »


«
 Agissez envers les autres comme vous aimeriez qu'ils agissent envers vous. »


«
 Examine si ce que tu promets est juste et possible, car la promesse est une dette. »


«
 Le sage se demande à lui-même la cause de ses fautes, l'insensé le demande aux autres. »


«
 L'homme honorable commence par appliquer ce qu'il veut enseigner ; ensuite il enseigne. »


«
 Le sage est calme et serein. L'homme de peu est toujours accablé de soucis. »


«
 Le grave défaut est d'avoir des défauts et de ne pas s'efforcer de s'en corriger. »


«
 Je ne puis apprendre à parler à qui ne s'efforce pas de parler. »


«
 Rappelle-toi que ton fils n'est pas ton fils, mais le fils de son temps. »


«
 Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à enlever les petites pierres. »


«
 Apprendre sans réfléchir est vain. Réfléchir sans apprendre est dangereux. »


«
 L'homme supérieur ne demande rien qu'à lui-même ; l'homme vulgaire et sans mérite demande tout aux autres. »


«
 Ne vous souciez pas de n'être pas remarqué ; cherchez plutôt à faire quelque chose de remarquable. »


«
 Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson. »


«
 L'archer a un point commun avec l'homme de bien : quand sa flèche n'atteint pas le centre de la cible, il en cherche la cause en lui-même. »


«
 La vraie faute est celle qu'on ne corrige pas. »


«
 Celui qui ne progresse pas chaque jour, recule chaque jour. »


«
 L'homme de bien est droit et juste, mais non raide et inflexible ; il sait se plier mais pas se courber. »


«
 Pour un mot, un homme est réputé sage ; pour un mot, un homme est jugé sot. »


«
 Pas trop d'isolement ; pas trop de relations ; le juste milieu, voilà la sagesse. »


«
 Je ne peux rien pour qui ne se pose pas de questions. »


«
 Celui qui plante la vertu ne doit pas oublier de l'arroser souvent. »


«
 La vie de l'homme dépend de sa volonté ; sans volonté, elle serait abandonnée au hasard. »


«
 Le père qui n'enseigne pas ses devoirs à son fils est autant coupable que ce dernier s'il les néglige. »


Confusius



Page suivante

Page d'accueil



 
Page 1     Une pensée juste   7 différents auteurs

Page 2     Omraam Mikhaël Aïvanhov   Omraam Mikhaël Aïvanhov

Page 3     La guérison personnelle   H. Spencer Lewis

Page 4     Le pouvoir de la pensée   7 différents auteurs

Page 5     Marcelle Auclair   Marcelle Auclair

Page 6     Eileen Caddy   Eileen Caddy

Page 7     Confusius   Confusius

Page 8     Une bonne pensée   anonymes

Page 9     L'homme peut penser   Bernard Cantin et Bernard-Paul Lacroix

Page 10   Diriger nos pensées   Heidi Fittkau-Garthe

Page 11   Tu sépareras le subtil de l'épais   Omraam Mikhaël Aïvanhov

Page 12   La sagesse consiste à éviter toute pensée affaiblissante   Dr Wayne W. Dyer

 

 


 

 
 7 

 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement