La pensée est la force sous-jacente de tout



   Que signifie cette phrase ? Tout simplement que chaque action — chaque action consciente — est précédée d'une pensée. Vos pensées dominantes déterminent vos actions prépondérantes. Les actions, oeuvres de nos mains, dévoilent en quelque sorte nos pensées.

   Nous exerçons un contrôle absolu sur le royaume de nos pensées, ou plutôt nous devrions y exercer un contrôle absolu, et si nous n'avons pas su le faire auparavant, il existe une méthode qui nous permet de prendre ce contrôle et de devenir maître de nos pensées.

   Prenons le temps d'approfondir cette vérité, car si la pensée accompagne chacun de nos actes, il nous est absolument nécessaire de comprendre comment la contrôler.

   Dans ce contexe, permettez-moi de faire référence à la loi relative au système nerveux du corps, une loi qui soutient qu'un mouvement exécuté sera plus facilement répété lorsqu'il sera à nouveau sollicité. Plus il y aura de répétitions de ce mouvement, plus il sera facile à exécuter, jusqu'au moment où plus aucun effort ne sera requis pour son exécution. Le mouvement opposé, par contre, sera beaucoup plus difficile à effectuer.

   De même que le corps porte en lui — à travers le système nerveux — un pouvoir perpétuant et facilitant graduellement ses propres actions, l'esprit porte en lui un pouvoir perpétuant son propre type de pensée.

   Ainsi, un simple effort de contrôle de ses pensées, une simple prise de conscience — même si l'on risque de se tromper au début ou même si l'on a l'impression de ne pas y arriver —, nous conduira tôt ou tard à un contrôle naturel, total et complet.

   Chacun de nous peut, par conséquent, développer le pouvoir de déterminer ou de contrôler ses pensées, le pouvoir de déterminer le type de pensées qu'il souhaitera ou ne souhaitera pas nourrir. Car n'oublions jamais que tout effort sérieux effectué dans n'importe quel domaine rend successivement l'objectif un peu plus atteignable même si, ainsi qu'il a déjà été dit, un échec apparent résulte des tout premiers efforts.

   Il s'agit ici d'une situation où même l'échec est un succès parce que l'échec n'est pas dans l'effort lui-même et que chaque effort sérieux ajoute un surcroit de pouvoir qui, en son temps, atteindra son objectif.

   Nous pouvons, de cette manière, acquérir le pouvoir total et complet sur la détermination de la nature et du type de pensée que nous voulons entretenir.


Ralph Waldo Trine (Texte écrit en 1899)



Page suivante

Page d'accueil



Page 1     Une pensée juste   7 différents auteurs
 
Page 2     Omraam Mikhaël Aïvanhov   Omraam Mikhaël Aïvanhov

Page 3     
La guérison personnelle   H. Spencer Lewis

Page 4     
Le pouvoir de la pensée   7 différents auteurs

Page 5     
Marcelle Auclair   Marcelle Auclair

Page 6     
Eileen Caddy   Eileen Caddy

Page 7     
Confusius   Confusius

Page 8     
Une bonne pensée   anonymes

Page 9     
L'homme peut penser   Bernard Cantin et Bernard-Paul Lacroix

Page 10   
Diriger nos pensées   Heidi Fittkau-Garthe

Page 11   
Tu sépareras le subtil de l'épais   Omraam Mikhaël Aïvanhov

Page 12   
La sagesse consiste à éviter toute pensée affaiblissante   Dr Wayne W. Dyer

 

 


 

 
 46 
 



Créer un site
Créer un site