La guérison personnelle

 

   La cause première de tout état anormal, mental ou physique, dans le corps humain, est un manque d'harmonie avec les forces créatrices et constructives de la nature. Les rosicruciens ont un terme très précis pour cet état, puisqu'ils l'appellent simplement « manque d'harmonie », alors que la santé parfaite est une condition qu'ils définissent par le mot « harmonie ». Le manque d'harmonie est la cause physique première, mais il en est une autre encore plus lointaine que celle-ci : la cause mentale ou psychique. Cette cause se trouve dans la pensée du patient ou, en d'autres termes, dans son attitude mentale ou psychique, pendant la période qui a précédé la condition inharmonieuse.



   Il semble être presque impossible de faire comprendre à l'individu moyen qu'au moment précis où il pense ou parle d'une manière envieuse, jalouse, vengeresse, critique et destructive, son attitude mentale n'est plus, à ce moment, en harmonie avec l'Intelligence Divine. Il en résulte un manque d'harmonie entre les forces physiques du corps et les forces physiques de l'Univers. Un tel état provoque invariablement une action destructive et inharmonieuse dans les forces physiques et, dans quelque partie du corps, une manifestation extérieure se produira peu à peu. Il arrive même que des personnes parfaitement convaincues du fait que perdre son sang-froid et entrer dans une violente colère est désastreux pour les nerfs et le sang et provoque inconstestablement une réaction physique ou mentale de quelque nature, ne semblent pas réaliser que des pensées ou des paroles désobligeantes, critiques et destructives, à quelque degré que ce soit, amènent nécessairement une réaction dans l'état mental et physique.



   J'ai remarqué, au cours des vingt-cinq dernières années, que chaque fois qu'un homme ou une femme gaspille l'énergie de sa pensée en colère, en critiques ou en remarques et en sentiments inamicaux à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes, la réaction due à cette attitude inharmonieuse résulte en un état physique ou mental plus ou moins sérieux. L'homme qui croit qu'un ennemi l'a traité injustement et qui fait sur lui des remarques critiques, diffamatoires, ou qui trouve constamment l'occasion de mettre quelqu'un en pièces en pensée ou en paroles, peut être sûr que sa propre santé s'en ressentira et que la malchance s'installera dans sa vie. La femme qui croit devoir entretenir en elle-même ou exprimer son amertume et ses critiques à légard d'une personne ou d'un groupe de personnes, chaque fois qu'elle les rencontre ou y pense, peut être sûre de souffrir de nombreux malaises typiquement féminins. Les métaphysiciens ont établi le fait absolu que chaque minute accordée par l'esprit à des pensées de nature défavorable, désobligeante, critique ou haineuse envers une autre personne a pour réaction, de longues heures de souffrance mentale et physique.



   La première chose à faire en ce qui concerne la guérison de toute affection mentale ou physique dont vous pouvez souffrir consiste donc à analyser ce qu'a été votre propre mental au cours des semaines ou des mois qui ont précédé l'état physique dans lequel vous vous trouvez. Vous découvrirez quelles pensées, quelles attitudes, quel état d'esprit vous avez entretenus en vous ou exprimés en paroles. Éliminez alors immédiatement l'attitude qui a été la vôtre, en transformant vos opinions, vos pensées destructives, en pensées d'amour et de bonté. En d'autres termes, le poison sécrété par votre esprit et qui a corrosé chacune des cellulues de votre corps, doit être éliminé avant que tout traitement efficace puisse vous être donné dans le but d'anéantir les manifestations extérieures de l'état d'inharmonie. Tout autre procédé ne traite que les manifestations extérieures et n'agit sur elles que comme calmant, de la même manière qu'un médicament qui endort les sens sans supprimer la cause réelle.



   Par conséquent, après avoir analysé votre mental et découvert ou non les pensées que vous avez entretenues jusqu'ici et qui étaient de nature destructives, libérez-vous de ce poison possible en maintenant en vous des pensées d'amour, de bonté et d'union spirituelle avec tous les êtres humains et avec tout ce qui vit sur la surface de la terre. Soyez submergé par la pensée que tout est bien, que chacun est affectueux et aimable, qu'il n'y a pas de personnes méchantes, mais seulement des personnes différentes et qu'aucun homme n'est mauvais, car tous sont Enfants de Lumière et Enfants du Cosmique.



   Si vous avez un ennemi ou s'il est quelqu'un contre qui vous avez éprouvé un sentiment destructif, envoyez immédiatement vers lui de bonnes pensées et efforcez-vous d'éliminer de votre esprit les pensées mauvaises ou désobligeantes que vous éprouviez à son égard. Si vous n'êtes pas satisfait d'une condition, d'un groupe de personnes ou de l'action commise par quelqu'un à votre égard, chassez immédiatement cela de votre esprit et changez d'opinion ; soyez plein de pensées de tolérance, de sympathie, de bonté et d'amour. Ainsi, plus vous vous libérerez de la cause première, dans la mesure où vous parvenez à éliminer ce poison mental et psychique de votre être, vous éliminez la cause même de l'état dont vous souffrez actuellement.


Dr H. Spencer Lewis
 

 
Page 1     Une pensée juste   7 différents auteurs

Page 2     Omraam Mikhaël Aïvanhov   Omraam Mikhaël Aïvanhov

Page 3     
La guérison personnelle   H. Spencer Lewis

Page 4     
Le pouvoir de la pensée   7 différents auteurs

Page 5     
Marcelle Auclair   Marcelle Auclair

Page 6     
Eileen Caddy   Eileen Caddy

Page 7     
Confusius   Confusius

Page 8     
Une bonne pensée   anonymes

Page 9     
L'homme peut penser   Bernard Cantin et Bernard-Paul Lacroix

Page 10   
Diriger nos pensées   Heidi Fittkau-Garthe

Page 11   
Tu sépareras le subtil de l'épais   Omraam Mikhaël Aïvanhov

Page 12   
La sagesse consiste à éviter toute pensée affaiblissante   Dr Wayne W. Dyer

 
 


 

 
 3 

 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement