La guerre des pensées



   En lui-même, le monde est parfait et l'abondance inépuisable est la part de tout être. Mais c'est seulement lorsque tu affirmes cette perfection et cette abondance, qu'elles se manifestent dans ta vie.

   Jusqu'ici, tu faisais insuffisamment usage de cette possibilité ; tes pensées prédominantes étaient tantôt positives, tantôt négatives, et par conséquent le cours de ton destin, dans lequel les ondoiements de ton être intérieur se reflétaient comme l'état du ciel, les nuages et les étoiles dans l'eau d'un lac, se trouvait être également tantôt positif, tantôt négatif.

   Selon ta façon de voir les choses, tu te sens environné d'imperfection ou de perfection en devenir. Et, selon le cas, tu fais naître l'un ou l'autre.

   Ce pouvoir de transformer les dispositions de l'âme et de la vie n'est naturellement pas le fait d'une quelconque pensée fugitive, mais bien celui de la répétition continuelle de certaines pensées déterminées, qui, peu à peu, font mûrir des tendances, puis des penchants cultivés, et finalement deviennent des habitudes de penser et d'agir, qui, à leur tour, déclencheront les événements corrélatifs.



Ce qui suit montre comment tu peux t'aider toi-même.


   Peut-tu contempler deux images en même temps ? Te représenter dans le même instant deux choses opposées ? Non, c'est impossible. Une seule pensée à la fois peut se maintenir dans le champ de la conscience et se charger de la force de réalisation correspondant à la longueur d'onde de son passage. À quelle pensée sera réservé cet honneur ? Cela dépend de toi.

   Dorénavant, pour chaque pensée qui s'éveille en toi et manifeste le désir de briller dans le champ visuel de ta conscience, tu devras observer attentivement si elle est bien positive et remplacer immédiatement toute pensée qui s'avérerait négative par une autre de nature positive.

   Si, comme nous venons de l'établir, une seule pensée à la fois peut habiter le foyer de ta conscience et si tu prends garde à ce que ce soit toujours une pensée positive, les pensées négatives perdront leur éclat et dépériront alors dans la mesure même où les positives gagneront en force. Cette méthode simple d'auto-éducation doit être poursuivie aussi longtemps qu'il est nécessaire pour qu'elle passe à l'état d'habitude et agisse d'elle-même. J'appelle cela : surmonter indirectement le négatif par le positif.

   Nous suivons toujours nos pensées prédominantes, nos habitudes mentales, lesquelles constituent le point de départ de nos succès et insuccès. Détermine combien d'habitudes mentales tu possèdes et comment elles contribuent à donner forme à ta vie, et ensuite dans quelle mesure ta force intérieure entre en jeu et quelle part de la plénitude de la vie t'échoit par suite en partage.

   Toute habitude est détronée par une autre habitude qui la combat, armée d'une intensité de sentiment supérieure. Par ce moyen — par l'habitude de penser juste et avec la même dépense de force que celle que tu employais à te rendre la vie difficile — il t'est possible de te créer une vie toute d'harmonie et de bonheur, de santé et de succès.


source : Le hasard n'existe pas ! , par K.O. Schmidt


 
Page 1     Une pensée juste   7 différents auteurs

Page 2     Omraam Mikhaël Aïvanhov   Omraam Mikhaël Aïvanhov

Page 3     
La guérison personnelle   H. Spencer Lewis

Page 4     
Le pouvoir de la pensée   7 différents auteurs

Page 5     
Marcelle Auclair   Marcelle Auclair

Page 6     
Eileen Caddy   Eileen Caddy

Page 7     
Confusius   Confusius

Page 8     
Une bonne pensée   anonymes

Page 9     
L'homme peut penser   Bernard Cantin et Bernard-Paul Lacroix

Page 10   
Diriger nos pensées   Heidi Fittkau-Garthe

Page 11   
Tu sépareras le subtil de l'épais   Omraam Mikhaël Aïvanhov

Page 12   
La sagesse consiste à éviter toute pensée affaiblissante   Dr Wayne W. Dyer

 

 


 

 
 24 

 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement