Les possibilités de la pensée



   L'homme a énormément de possibilités dans le plan physique, il en a de plus grandes encore dans le domaine psychique, mais comme il ne s'est jamais exercé, il ne sait pas se servir des possibilités de la pensée. Que de gens on voit dans la vie qui, dès qu'ils se trouvent devant une difficulté imprévue, commencent à s'affoler ou se lamenter ! Jamais ils ne se demandent si dans leur pensée, dans leur esprit, ils ne possèdent pas des éléments susceptibles de remédier à la situation. Non, non, ils se mettent à courir, à s'arracher les cheveux, à pleurer, à prendre des médicaments... ou des armes, et c'est pourquoi tout va de mal en pis.

   Devant n'importe quelle difficulté, la première chose à faire est de se concentrer, de se recueillir, de se lier au monde invisible pour avoir enfin la lumière et découvrir comment agir. C'est à cette seule condition que l'on peut être lucide, organisé, efficace. Bien sûr, on peut employer aussi des moyens matériels, mais ce n'est pas par eux qu'il faut commencer, il faut commencer par les moyens psychiques. Comment voulez-vous arranger la situation quand vous êtes affolé, sans direction
 ? À ce moment-là toutes les conditions pour embrouiller les choses ou les détruire sont là. C'est ce qui arrive souvent ; on agit précipitamment, à l'aveuglette, et même, quand il y a un incendie on est tellement affolé qu'au lieu de s'éloigner du feu, on se jette dedans !

   Vous ne pouvez trouver aucune solution sans la lumière. Regardez, par exemple
 : vous êtes réveillé la nuit par un bruit, quelque chose qui est tombé et s'est casse ou quelqu'un qui entre... Est-ce que vous allez vous précipiter comme ça dans le noir ? Non, vous savez que c'est trop risqué. La première chose que vous faites, c'est d'allumer une lampe pour y voir, et ensuite vous agissez. Eh bien, pour n'importe quel cas dans la vie, vous avez tout d'abord besoin d'allumer la lumière pour être éclairé, c'est-à-dire de vous concentrer, de vous recueillir afin de savoir comment agir. Si vous n'avez pas cette lumière, vous irez à gauche, à droite, vous frapperez à plusieurs portes, vous essaierez toutes sortes de moyens qui s'avéreront inefficaces, pourquoi ? Parce que la lumière n'est pas là. L'essentiel, c'est la lumière : grâce à elle on évite beaucoup de dépenses de temps, d'argent, on évite beaucoups de dégâts.

   Les êtres qui ont donné la prépondérance à la vie intérieure, à la pensée, à la volonté, à l'esprit, dépassent tous les autres en maîtrise, en puissance, en sérénité, en plénitude. Ce sont des faits vérifiés, mais on ne les a jamais étudiés du point de vue scientifique, on a laissé cette question aux psychologues ou aux mystiques. La science officielle aurait dû depuis longtemps s'occuper de cette question, car tout ce qui se passe en l'homme est trop important pour être négligé. Il fallait étudier par quels moyens des sages, des Initiés sont parvenus à triompher de toutes les épreuves, de quoi ils se sont servi, où ils ont trouvé ces éléments. Eh bien non, rien là-dessus. C'est une lacune immense. Un jour on reprochera à la science d'avoir laissé cette question de côté.

   Les humains possèdent en eux-mêmes des facteurs extrêmement efficaces
 : la pensée, l'imagination, la volonté... mais comme ils ont l'habitude de recourir de préférence aux moyens extérieurs, évidemment leurs facultés psychiques ne se développent pas. Ils n'ont pas la foi, ou alors ils n'ont pas la patience, et ils cherchent toujours quelque chose d'extérieur, de matériel, de tangible. « La pensée, la pensée, mais j'ai essayé et il n'y a pas de résultats ! » Et pourquoi ? Supposez que vous ayez une faiblesse physique ou psychologique : pour la former vous avez peut-être mis des siècles, alors comment pouvez-vous imaginer que maintenant, en deux minutes, vous allez vous en débarrasser ? Là encore, il faudra peut-être des siècles ! Il existe une justice dans l'univers.

   En réalité, c'est bien de lier les deux, les moyens intérieurs et les moyens extérieurs, pour accélérer les choses, mais il faut commencer à travailler tout d'abord avec l'âme, l'esprit, la pensée et ajouter ensuite quelque éléments physique pour faciliter le processus. Pour le moment, c'est le contraire qui se produit
 : la science fait des découvertes, la technique et l'industrie les appliquent, cela fait marcher l'économie du pays, et alors dans l'intérêt de l'économie, on empoisonne et on affaiblit l'espèce humaine. Pour que la science grandisse, l'espèce humaine doit péricliter !


Omraam Mikhaël Aïvanhov
  


 
Page 1     Une pensée juste   7 différents auteurs

Page 2     Omraam Mikhaël Aïvanhov   Omraam Mikhaël Aïvanhov

Page 3     La guérison personnelle   H. Spencer Lewis

Page 4     Le pouvoir de la pensée   7 différents auteurs

Page 5     Marcelle Auclair   Marcelle Auclair

Page 6     Eileen caddy   Eileen Caddy

Page 7     Confusius   Confusius

Page 8     Une bonne pensée   anonymes

Page 9     L'homme peut penser   Bernard Cantin et Bernard-Paul Lacroix

Page 10   Diriger nos pensées   Heidi Fittkau-Garthe

Page 11   Tu sépareras le subtil de l'épais   Omraam Mikhaël Aïvanhov

Page 12   La sagesse consiste à éviter toute pensée affaiblissante   Dr Wayne W. Dyer

 

 


 

 
 54 
 



Créer un site
Créer un site