Surveillez vos pensées


 
   Si les humains étaient assez sensibles, ils verraient des nuages qui flottent autour de certaines personnes, des entités ténébreuses, et après quelque temps ces entités s'en vont dans l'espace faire des dégats sans que ces personnes elles-mêmes sachent qu'elles en sont la cause. Imaginez que vous détestiez une personne au point de penser chaque jour à l'assassiner ; même si vous ne le faites pas parce que vous n'osez pas, vos pensées de meurtre risquent tout de même de se réaliser, car il y aura quelqu'un d'autre dans le monde qui, possédant la même structure, les mêmes dispositions que vous, captera votre pensée par la loi d'affinité, et c'est lui qui commettra quelque part un crime dont vous serez la cause sans le savoir. Que de gens commettent des actions épouvantables et puis disent : « Je ne sais pas comment c'est arrivé. je n'avais jamais pensé à ça, j'ai obéi à une impulsion, c'était plus fort que moi », et ils sont étonnés eux-mêmes, ils ne comprennent pas comment ils ont pu faire. Eh bien, c'est souvent qu'à leur insu ils ont été influencés. Évidemment, ce que je vous dis là pour la pensée est aussi valable pour le sentiment. Comme la pensée, le sentiment est une force qui quitte l'homme pour partir dans l'espace faire le bien ou le mal.

   Habituez-vous à ne projeter que des pensées et des sentiments qui auront les conséquences les plus bénéfiques. Quand vous sentez que vous n'êtes plus le maître de la situation, que vous vous laissez aller à des impulsions négatives, réagissez, essayez de prendre une autre direction. Si vous n'êtes pas conscients, si vous entretenez de mauvaises pensées sans même y faire attention, elles s'en iront travailler pour votre malheur. Il est dit dans les évangiles
 : « Soyez vigilants ! » Cela veut dire vigilants pour tout ce qui se passe en vous-mêmes, et non pour ce qui peut arriver du dehors. Du dehors on ne risque pas grand-chose, et il n'est pas nécessaire d'être toujours sur le qui-vive pour surveiller qui viendra vous assommer au coin d'une rue.

   «
 Soyez vigilants »... C'est l'esprit, c'est la conscience qui doivent être vigilants. Ce conseil concerne la vie intérieure bien plus que la vie extérieure. Extérieurement vous êtes tranquilles, ce n'est pas tous les jours qu'on risque de vous mettre le couteau sous la gorge, mais au-dedans, qu'est-ce que vous recevez comme coups ! Vous êtes mordus, vous êtes piqués, vous êtes déchirés, on vous jette de l'eau bouillante sur la tête et puis on vous plonge dans l'eau glacée. C'est l'Enfer de Dante !... Eh bien, tous ces tourments, ce sont des bribes de pensées que vous avez lancées et qui retournent maintenant vers vous. Vous devez connaître cette loi et comprendre désormais que rien n'est plus important que d'être conscient et de surveiller ses pensées. Évidemment, vous ne pourrez pas y arriver tout de suite. Vous passerez encore par des tribulations, mais, au moins, vous aurez la possibilité de devenir un jour maître de la situation.


Omraam Mikhaël Aïvanhov



Page suivante

Page d'accueil

 
 
 
Page 1     Une pensée juste   7 différents auteurs

Page 2     Omraam Mikhaël Aïvanhov   Omraam Mikhaël Aïvanhov

Page 3     La guérison personnelle   H. Spencer Lewis

Page 4     Le pouvoir de la pensée   7 différents auteurs

Page 5     Marcelle Auclair   Marcelle Auclair

Page 6     Eileen Caddy   Eileen Caddy

Page 7     Confusius   Confusius

Page 8     Une bonne pensée   anonymes

Page 9     L'homme peut penser   Bernard Cantin et Bernard-Paul Lacroix

Page 10   Diriger nos pensées   Heidi Fittkau-Garthe

Page 11   Tu sépareras le subtil de l'épais   Omraam Mikhaël Aïvanhov

Page 12   La sagesse consiste à éviter toute pensée affaiblissante   Dr Wayne W. Dyer
 
 

 


 

 
 41 
 



Créer un site
Créer un site